Publié dans : # Amour et citron vert

Oh ma cousine, ma tendre et adorable ingénue

Je ne pensais pas qu'un jour je serai celui qui fouillerai ton cul.

Toi si belle la demoiselle impudique drapée de ta nudité

Tu me montre ton sexe de fille que je voudrais dévergonder,

Fourrer mes doigts, fouiller ton con et de ma langue câline

Lécher la fente humide d’une caresse divine.

Sur ta peau comme un zest mon amour est inceste chéri

Et si tu n'étais pas si docile ton visage de pucelle sera rougi.

Mais tu n'es qu'une pétasse, qu'une vilaine allumeuse

Qui n’hésite pas à montrer sa chatte de gamine ténébreuse

Et qui rêve sans vergogne du goût sale des sexes dressés

Que ta bouche sucerait dans l'alcôve de tes secrets


Commentez ou laisse vos mots crus ici - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

>> Mots crus

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés