Publié dans : # Journal intime

Je ne sais pas quoi écrire, j'ai envie de tant de chose, d'évoquer le trouble et la chaire et la culotte en coton sous la jupe des filles et ces filles presque nue encore des bas et le sexe poilue, touffe sombre et nature de filles que l'on surprend sans qu'elles n'y soient prête, envie des mots qui racontent cet instant où l'homme intervient dans un moment intime où la femme ne l'a pas invité, je voudrais parler d'une fille étrangère rencontrée sur la plage - je ne parle pas sa langue, elle ne parle pas la mienne et les corps affranchi de la politesse du langage rapidement s'embrasse, elle me laisserai la caresser allongée sur sa serviette au milieu de la foule anonyme des estivants, elle serai allemande, la peau blanche les cheveux blonds de large hanches - allongés cote à cote on s'embrasse - mes mais sur son corps - je bande - lui palper les fesses a travers son maillot et sentir sa poitrine durcir contre mon torse - un flirt poussé en public, sentir qu'elle mouille - rien à se dire - a travers son maillot - lui caresser l'entrecuisse impudique mais discret pour la faire mouiller pendant qu'elle fouille ma bouche d'une langue étrangère. 

 

Je voudrais du talent pour le dire et du courage pour oser rencontrer cette vie dans mon morne quotidien, j'aimerai qu'elle se lève comme pour m'inviter à aller à l'eau mais qu'elle se campe droite sur ses jambes au milieu de la plage, qu'elle plante ses yeux qui me disent oui dans les miens qui la baisent et que je remarque couler le long de ses cuisses bien large un torrent d'urine, la culotte de son bikini serait entrain de devenir cascade et ma belle allemande pisserai impudique au milieu des touristes. Est-ce une invitation à baisser sa culotte et baiser l'inconnue ou une provocation à moins que ce ne soit un coutume bien à elle. Je ne saurai résister à coller ma main moite entre ses cuisses brulante de son urine ruisselante et plaquant ma paume sur son sexe jaillissant sentir le flot de pisse dégouliner entre mes doigts. 

 

C'est un fantasme intense, une excitation certaine que je voudrais savoir ravir en mots et partager en phrases avec d'hypothétique demoiselles qui sauraient apprécier l'expression personnelle de cette fantasmatique et le talent certain de ma prose érotique. Mais il n'en est rien, amateur je suis un puceau du mot, un enfant rougissant n'osant faire devenir l'envie au présent. Je voudrais que mes mots baissent la culotte trempée de ma belle allemande qui exhiberai son cul et son sexe mouillé sous les yeux anodins de la foule estivale, je lui collera béante ma bouche pour cacher le replis féminins de son sexe nu. Lécher la mouille et la pisse mêlé pour la faire crier dans une langue inconnue l'orgasme étourdissant de mon cunnilingus.

 

Rapidement de la foule réuni autour de nous finirai par sortir des sexe érigés, des verges et des queues qui voudraient partager le cul nu de ma femme en écriture - à moins que ce ne soit la police des moeurs qui viennent verbaliser l'expression littéraire - il y aurai dans la foule un frisson érotique et les corps engorgés du soleil de l'été transpireraient d'une envie interdite, baiser tous ensemble sans distinctions aucune tous les corps dans le sables étendus. Nuée et myriade de formes aux allures érotiques, la jeunesse exposée et le fruit défendu, une partouze exotique de touristes dénudés. Je voudrais du sexe vrai, du talent et des histoires à raconter, je voudrais expérimenter une once de mes idées, connaitre le réel, la partouze et l'interdit, le risque fou de baiser une fille mineur, lolita prétentieuse à l'aube de sa majorité ou le trouble téméraire de la femme marier, cocufier un brave gas en lui baisant sa femme - si possible dans le lit conjugal - je voudrais l'ivresse de l'inconnue qui baisse sa culotte sans demander mon nom. Je voudrais ma cousine humilier de mon foutre - la la déesse merveilleuse qui fait que tout cela sous une plume érotique prendrai grâce et beauté et donnerai envie aux lecteurs et lectrices le frisson électrique de vouloir me baiser. 

 

Je voudrais savoir qu'écrire pour provoquer enfin la réponse de la foule trouvant fort excitant de rencontrer enfin tant de talent. 


Commentez ou laisse vos mots crus ici - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

>> Mots crus

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés