Publié dans : # Trash - défouloir -

J'ai connu le plaisir dans le cul de l'ogresse - par une voie inédite de ma fréquentation - j'ai fourré ma vieille bite dans le cul de l'ogresse ; ça sentait la merde, la campagne et le foin mais aussi la sueur moite et torride de l'excitation féminine - celle qui conduit à l'extase - et dans l'odeur musqué de cet anus immense ça sentait le pipi et le jus de vierge qui n'a jamais connu de verge. Oui j'ai baisé le cul velu de la grosse ogresse - j'ai déniaisé l'énorme truie avec ma queue en rut. Ma queue noueuse longue et sordide à ramoné le cul avide de la vierge ogresse qui à rugi des râles de plaisir. Fallait pouvoir bander bien dur pour défoncer l'affreuse femme hideuse alors je pensais aux nymphes érotique qui nue se baignent dans la rivière et mon mandrin gourmand s’est dressé entre les fesses poisseuse de l'ogresse dévoyée. J'ai connu le plaisir d'une sodomie mythologique et la gourgandine m'a fait jouir par son cul et par son cul j'ai joui ; dans les entrailles visqueuses de la géante aux fesses béantes j'ai plongé mille fois la turgescence raide de ma fameuse érection. Avec une buche aux allures phallique j'ai défloré le vagin de la cruelle ogresse du cloaque. Mon sexe dans son cul et une buche dans son sexe saignant j'ai ouvragé le plaisir de l'ogresse cochonne comme la plus cochonne des truies.


Commentez ou laisse vos mots crus ici - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

>> Mots crus

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés