Publié dans : # Ondinisme

Elle s'était réveillée dans la nuit et je l'ai senti se lever du lit. La silhouette de son corps en pyjama se découpé dans la lumière de la nuit qui entrée par la fenêtre aux volets ouverts.

 

"Qu'est ce que tu fais ?"

 

"Je vais au toilette" me répondit dit d'une voix endormi.

 

Je lui attrapais la cheville pour l'immobiliser debout dans le lit.

 

"Non pisse ici, sur moi s'il te plait" ma voix devait avoir quelque chose de très persuasif à moins qu'elle comme moi avait dans la tête la même envie. 

 

Il y eu un silence, l'air troublé par son souffle hésitant puis sans négocier elle me dit d'accord.

 

Elle enjambait mon corps en me faisant face, d'un geste machinal elle baissa le bas de son pantalon de pyjama. Je trouvais cela déjà excitant. Elle baissait sa culotte en coton me dévoilant son sexe et son pubis sombre puis elle demandais "comment je fais ?"

 

"Reste comme ça debout et arrose moi". 

 

Le temps était suspendu, la lumière lunaire entrait par la fenêtre juste assez pour que je distingue son visage aux yeux fermés et son souffle rapide. Je ne bougeais pas de peur qu'elle change d'avis et le temps s'étirait. 

 

J'attendais. Il y a eu quelques goutes sur ma poitrine avant de sentir couler un liquide brulant qui éclaboussait mon visage en s'écrasant sur mon torse. J'avais quelques goutes sur les lèvres que je n'osais déguster et puis le jet devenait plus puissant. Je voyais bien qu'elle e contrôlait plus son geste et je trouvais cela d'autan plus excitant. Je commençais à sentir les draps s'imprégner son urine bouillonnante. Son jet sifflait entre les lèvres de son sexe et maintenant m'arrosait le visage, les épaules et le torse. C'était si excitant de la sentir me pisser dessus. Elle n'osait pas regardait mais devait entendre mon souffle et mes soupir. J'étais mouillé, mouillé de son urine, de sa pisse et j'aimais cela. Et puis elle a arrêté de pisser, la source a cessé de couler. Je dégoulinais de son urine chaude.

 

Je l'ai attrapé par les hanche, je l'ai plaqué sur moi qu'elle soit elle aussi sente l'urine mouiller son haut de pyjama et je l'ai embrassé avec passion. Je bandais dur et je n'ai pas tardé à lui faire l'amour dans sa petite chatte mouillée qui m'avait pissé dessus.


Commentez ou laisse vos mots crus ici - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

>> Mots crus

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés