Publié dans : # Trash - défouloir -

J'ai enculé ma cousine - elle était en bikini dans la piscine - elle était salope et moi j'étais puceau - la pulsion plus fort que la morale - je me suis jeté sur elle – parce que je bandais comme un âne - j'ai arraché sa culotte, ça chatte était imberbe et j'ai voulu y planter mon dard. Mais elle m'a dit non, elle a criait très fort qu'elle voulait que je lui prenne le cul, oui que je l'encule. J'ai mis ma grosse queue entre les fesses trempée dans ma cousine et j'ai forcé son anus à me laisser passer. J'ai bien enculé ma cousine qui couinait comme une pute niçoise entre deux tapins en voir sur la promenade des anglais. Ces gros seins écrasés sur le bord de la piscine devenaient rouge comme des fraises mures. J'étais entrain de la sodomiser profondément quand sa mère est arrivée - alerté par les cris de sa fille - et elle a vu que j'étais entrain d'enculer sa fille dans la piscine. Elle m'a demandé d'arrêté et m'a proposer de la baiser elle pour que je laisse sa fille tranquille. Ma cousine n'avait que 14 ans. Alors j'ai retiré ma bite dépucelée de son cul défoncé laissant son anus béant. Et j'ai rejoins ma tante qui a ouvert la bouche pour me gober la queue. Elle a bien lécher le jus de cul de sa fille en me nettoyant la bite pendant que ma cousine c'est mise à se doigter le vagin comme une pétasse de film porno. Puis ma tante a retiré son soutif et elle m'a fait une branlette espagnole entre ces deux énormes mamelles flasque. Mais bon c'étais moins bon que le cul de sa fille. Alors je lui ai dis que je voulais la baiser comme une chienne en rut. Ma tante c'est foutu à quatre pattes comme une chienne et j'ai planté ma queue dans sa grosse touffe velue - j'ai trouvé l'entrée immense de son vagin déformé par les années et j'ai baisé bien fort. Mes couilles frottaient sur minou poilu et son gros cul flasque remué sous mes assauts de mâles débutant. J'allais jouir, faire exploser mon foutre dans sa vieille chatte de pute alors j'ai claqué ses fesses violemment jusqu'à ce que mon jus de mec coule dans ses entrailles. Je me suis retiré de sa moule trop vielle qui dégoulinait de mon sperme. J'étais devenu un homme, j'étais plus ce petit puceau de 16 ans mais un mec, un vrai viril qui avait baisé sa cousine et sa tante et qui avait fait jouir ces deux femelles pour la première fois.


Commentez ou laisse vos mots crus ici - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

>> Mots crus

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés